Turner_Médaillon.jpg

Karen et Emmanuel Turner-Pageot

Domaine Turner Pageot - Languedoc

Turner-Pageot : le duo gagnant

Il est comme ça Emmanuel. Avant d’entamer la conversation, il cause météo. Pas pour parler de la pluie ou du beau temps, oula non ! Mais parce qu’il est avant tout agriculteur. Ce jour là, il faisait lourd (36 degrés au thermomètre de sa voiture) et le vent fouettait le Languedoc laissant présager un orage. Dur.

Mais cela n’a pas empêché Emmanuel de rouler sereinement vers un nouveau millésime… En 2008, le Domaine Turner Pageot c'était 3,5 hectares… C'est désormais 10 hectares, nichés sur le terroir si particulier de Gabian. Pageot c’est lui, l’Alsacien bourlingueur. Turner c’est elle, l’Australienne terroir addict. Leurs routes se sont croisées au domaine Hugel, en Alsace. Après dix années passées à découvrir l'immense diversité du monde viticole, ils ont posé leurs valises en Languedoc.

Un ADN continental en sol méditerranéen.

Pourquoi là et pas ailleurs ? La réponse est dans le terroir. Emmanuel et Karen ne sont pas tombés amoureux de Gabian, ils ont succombé à cette soubergue (les coteaux dans le Langeudoc) exposée plein nord offre une palette de sols extraordinaires et qui ne cesse de les séduire. Aujourd’hui, le duo sévit sur 17 parcelles, majoritairement exposé au nord, nord-ouest, assumant leur ADN continental face aux premiers contreforts des Cévennes et du Parc Naturel du Haut-Languedoc.

La Biodynamie, la clef de leur terroir.

La biodynamie s'est imposée ici comme la clé unique, la seule capable d’ouvrir et de révéler ces profils hors du commun. Des sols riches et complexes, des expositions au nord volontairement choisies pour conserver la fraicheur des vins. Un travail minimaliste du sol pour rétablir les équilibres naturels de la faune et de la flore. Et un état d’esprit partagé : pour Karen, acidité, pH (tannins pour les rouges) sont la colonne vertébrale des grands vins de garde et le vin se révèle en mangeant. Pour Emmanuel, tout le travail se fait à la vigne... et il s’agit de vinifier des vins « droits » et honnêtes qui ne trichent pas.

Des vins "Gastronomiques".

Difficiles à décrire, ils sont pourtant faciles à comprendre : les vins du domaine sont des vins gastronomiques, des « vins de table », au sens pratique du terme, transcendés par un déjeuner à l’ombre d’un cyprès ou par un diner dans les « circulades » de Gabian (on vous laisse chercher ce que c’est, ça vous apprendra). Ils ont cette fraicheur, qui tourne le dos à la mer, mais sans la dénigrer pour autant. Ils ont cette minéralité, qui repousse le soleil, cette incroyable acidité qui fait renoncer à la surmaturité. Cette minéralité qui les empêche de vaciller. N’ayons pas peur de le dire, ce sont des vins un peu « intellos » ( !)… qui viennent vous chercher des noises, vous provoquer juste ce qu’il faut et vous déboussoler là où vous ne les attendiez pas. Des vins à rebrousse poil mais qui vous feront frémir l’épiderme de plaisir.

 

{{reco.login.toLowerCase()}}

{{follower.login.toLowerCase()}}

Pictures

Languedoc

Depuis quelques années, le regard des amateurs se détourne des régions « historiques » pour s'aventurer vers de nouvelles contrées viticoles. C'est le cas avec le Languedoc, dont les vins, boudés pendant des lustres, rivalisent désormais avec les plus grands. Longtemps producteur de vins de consommation courante, ce vaste vignoble a repris du poil de la bête avec l'arrivée de cépages plus « nobles » dans les années 70.

Aujourd'hui, le Languedoc poursuit sa mutation : terroirs préservés, cépages mieux maîtrisés, viticulture plus douce, élevage optimisé. Entre les Cévennes, les Pyrénées, le Massif des Corbières et la Montagne Noire, Le Languedoc c'est une palette de plus de 100 cépages, une diversité de sols incroyables – sablonneux, calcaires ou argileux sur le littoral, schistes, marnes, terrasses de cailloux, roulés en bordure de crêtes et vallées et des contrastes climatiques extrêmement forts d'un coin à l'autre. Alors oubliez les clichés des vins du sud lourdingues et gavés de soleil. Le Languedoc a su trouver l'équilibre entre puissance et finesse. Attendu au tournant sur ses rouges, la région marque également des points avec ses rosés et ses blancs. La richesse des terroirs et la diversité de ses AOC made in Languedoc en font un champ d'investigation passionnant.