chateau-de-garnerot-medaillon

Caroline Fyot Alexia Russo

Château de Garnerot - Bourgogne

Une renaissance du terroir bourguignon!

Après avoir commencé une carrière internationale dans le monde du luxe pour l'une et de l'assurance pour l'autre, Caroline Fyot et Alexia Russo ont décidé de réaliser leur rêve d'enfance : créer un domaine viticole. Elles se sont alors installées en Bourgogne, à Mercurey au coeur de la Côte Chalonnaise. C'est au Château de Garnerot qu'elles ont décidé d'y créer un vrai site oenotourisitque.

Construit au XVIIIe, le Château de Garnerot a accueilli pendant de nombreuses années la Confrérie de Saint-Vincent, les Disciples de la Chanteflûte de Mercurey ou encore les Grands Jours de Bourgogne. Le domaine exploite 6 hectares principalement en Côte Chalonnaise et en Côte de Beaune. Caroline Fyot et Alexia Russo s’attellent depuis 2018 à travailler en parcellaire afin de valoriser au mieux les sols, l' orientation, la vinification et l'élevage. Soucieuses de l'environnement et de la nature, certaines parcelles sont travaillées en biodynamie et la démarche bio est au cœur du développement du domaine.

 

{{reco.login.toLowerCase()}}

{{follower.login.toLowerCase()}}

Ses Photos

La Bourgogne

Passionnante, déroutante, flippante, surprenante… la Bourgogne est complexe, on ne va pas vous dire le contraire. Côté cépage pourtant, c'est simple : pinot noir (et un petit peu de gamay) pour les rouges, chardonnay ou aligoté pour les blancs. Mais ce qui fait la particularité de la Bourgogne, ce sont ses minuscules terroirs : dès 1098, les moines se sont mis en tête de classifier les parcelles de vignes en fonction de leur emplacement, du sol, du sous-sol, de l'exposition, du micro-climat.

Un casse-tête néanmoins utile et pertinent qui explique, qu'à quelques mètres près, les mêmes appellations ne produisent pas les mêmes vins… Alors forcément, dans le verre, on est souvent perdu. Pour apprivoiser la Bourgogne, il faut donc être patient, bien conseillé et tomber sur les bons domaines. Mais franchement, ça vaut le coup ! Ne focalisez pas forcément sur les 33 Grands Crus (situés principalement en Côte de Beaune et de Nuits, ils sont parfois hors de prix ou tout simplement introuvables), mais partez plutôt à la conquête des appellations moins guindées. On pense par exemple à Pernand-Vergelesses ou Saint-Aubin, aux terroirs de Vézelay ou Irancy, aux Maranges ou à Montagny ou encore Rully ou Saint-Véran. Vous serez agréablement surpris, notamment par le rapport qualité-prix.