domaine-de-prapin-medaillon

Lucie & Pierre RIVIERE

Domaine de Prapin - Rhône

Un passé bien ancré dans l'histoire !

C’est à la suite de la crise du phylloxéra, en 1890, que furent plantées les premières vignes du Domaine de Prapin. Dans les années 70 le domaine était composé de 12 hectares en polyculture avec près de 5 hectares de vignes. Depuis ces années , le Domaine de Prapin n’a pas cessé de s’agrandir et d’évoluer.

L’époque Gallo-Romaine fait son grand retour !

Lorsque Henri labourait ses terres avant de planter ses vignes, il fit une impressionnante découverte de fragments de villa gallo-romaine. Conseillé par de nombreux archéologues, il a souhaité mettre cette découverte en valeur et faire perdurer une histoire datant du 1er Siècle. Des morceaux de « tegulae » apparenté à une tuile de couverture de toit ainsi que des fragments d’amphores et de seau ont été retrouvé sous les vignes du Domaine de Prapin .

 

{{reco.login.toLowerCase()}}

{{follower.login.toLowerCase()}}

Ses Photos

La Vallée du Rhône

250 kilomètres, 6 départements, 250 communes, une trentaine d'appellations et 27 cépages, si vous ne trouvez pas votre bonheur ici, franchement c'est que vous faites les difficiles.

La Vallée du Rhône peut schématiquement se diviser en deux : au nord, le vignoble septentrional qui s'étend de Vienne à Montélimar, essentiellement monocépage - on est dans le coin des Côtes Rotie, des Condrieu, des Saint-Joseph, des Cornas, des Hermitage, autrement dit, au paradis de la Syrah - et AU SUD, le vignoble méridional, au dessus d'Avignon, avec des appellations aussi variées que Vaqueyras, Gigondas, Lirac, Chateauneuf-du-Pape, Ventoux, Lubéron… La vallée du Rhône est donc une région aux multiples personnalités. Ce qu'il faut retenir, c'est que la vigne est présente ici depuis l'Antiquité, baignée dans un climat méditerranéen, balayée par le mistral et plantée sur des sols extrêmement divers. Nous sommes donc sur un terroir complexe, avec des vignerons doués d'un savoir-faire ancestral et des vins au caractère bien trempé en rouge, comme en blanc (comme à Condrieu). Selon l'humeur, certains s'orienteront donc vers des rouges droits et francs (Saint-Joseph), désaltérants et charmeurs (Crozes-Hermitage), fins et élégants (Côte Rotie), corsés et concentrés (Gigondas), ronds et fruités (Lubéron)… Les plus patients, se régaleront avec les vins de garde soyeux et fascinants de Chateauneuf.