Beaune 1er Cru Vignes Franches 2018 Chai Garnerot

48.5

0.0
0
avis

Acheter
groupé
beaune-1er-cru-les-vignes-franches-rouge-chai-garnerot.jpg

Bourgogne - Beaune 1 er Cru - rouge - 75 cl

La robe de ce Beaune 1er Cru est vive et éclatante. Les arômes de fruits noirs tels que le cassis ou la mûre viennent apporter un côté gourmand au nez. Il est élégant, souple et fin. Après quelques années en cave, vous pourrez apprécier ses notes d'épices et de truffe.

Tastevinage

C'est en 2018 que Caroline Fyot et Alexia Russo ont décidé de faire renaître le Château de Garnerot en créant leur domaine dans un lieu emblématique de la Confrérie de la Saint-Vincent. Elles se sont engagées à élaborer des vins d'une grande finesse et élégance représentant parfaitement le terroir de la Côte Chalonnaise. En s'installant en Bourgogne, elles ont décidé de convertir le domaine en bio dans un soucis de respect de la nature et de l'environnement. Une vraie renaissance s'est alors mise en route.


Nos garanties :

Shipping Satisfait ou remboursé, nous prenons en charge le retour
Shipping Un prix juste, ce sont les vignerons qui fixent les prix
Shipping Livré chez vous en moins dune semaine

{{reco.login.toLowerCase()}}

{{sale.login.toLowerCase()}}

Fiche Descriptive

La parcelle Vignes Franches jouxte le célèbre Clos des Mouches sur la commune de Beaune. Les vendanges et le tri sont faits manuellement puis l'élevage est réalisé en fût de chêne pendant 18 mois. Ce 1er Cru puissant et généreux sera le compagnon idéal de viandes rouges ou de gibiers. À servir entre 15 et 18°C !

appellation Bourgogne - Beaune 1 er Cru
Cépages Pinot Noir
Millésime 2018
Alcool 13°
Accord Gibiers à plumes, Fromage

Pas d’avis

Soyez la première personne à poster un avis

La Bourgogne

Passionnante, déroutante, flippante, surprenante… la Bourgogne est complexe, on ne va pas vous dire le contraire. Côté cépage pourtant, c'est simple : pinot noir (et un petit peu de gamay) pour les rouges, chardonnay ou aligoté pour les blancs. Mais ce qui fait la particularité de la Bourgogne, ce sont ses minuscules terroirs : dès 1098, les moines se sont mis en tête de classifier les parcelles de vignes en fonction de leur emplacement, du sol, du sous-sol, de l'exposition, du micro-climat.

Un casse-tête néanmoins utile et pertinent qui explique, qu'à quelques mètres près, les mêmes appellations ne produisent pas les mêmes vins… Alors forcément, dans le verre, on est souvent perdu. Pour apprivoiser la Bourgogne, il faut donc être patient, bien conseillé et tomber sur les bons domaines. Mais franchement, ça vaut le coup ! Ne focalisez pas forcément sur les 33 Grands Crus (situés principalement en Côte de Beaune et de Nuits, ils sont parfois hors de prix ou tout simplement introuvables), mais partez plutôt à la conquête des appellations moins guindées. On pense par exemple à Pernand-Vergelesses ou Saint-Aubin, aux terroirs de Vézelay ou Irancy, aux Maranges ou à Montagny ou encore Rully ou Saint-Véran. Vous serez agréablement surpris, notamment par le rapport qualité-prix.