Nuits Saint Georges 2018 - Domaine Dubois

24.9

5.0
1
avis

Acheter
groupé
Saint-Georges.jpg

Bourgogne - Nuits Saint Georges - rouge - 75 cl

Structure charpentée et équilibrée, long en bouche


Ici, le vin est une affaire de famille : la personnalité, les connaissances respectives de chacun, permettent de produire des vins de caractère, reflet de notre image. La famille DUBOIS travaille une vingtaine d’hectares de vigne : du Bourgogne blanc et rouge, au Clos de Vougeot, en passant par Nuits-Saint- Georges complétés depuis peu par Haute Côte de Nuits rouge. L’objectif du domaine a toujours été de mettre l’accent sur le respect des terroirs, cherchant dans chaque cru ses qualités spécifiques, alliées à une bonne structure et à la finesse propre aux vins de Bourgogne.


Nos garanties :

Shipping Satisfait ou remboursé, nous prenons en charge le retour
Shipping Un prix juste, ce sont les vignerons qui fixent les prix
Shipping Livré chez vous en moins dune semaine

{{reco.login.toLowerCase()}}

{{sale.login.toLowerCase()}}

Fiche Descriptive

Le NUITS SAINT GEORGES a presque toujours une couleur intense et sombre. Les arômes sont puissants et complexes : ils mêlent à la fois la cerise, le cassis, la fourrure, la truffe, et souvent les épices et plus particulièrement le poivre.

appellation Bourgogne - Nuits Saint Georges
Cépages Pinot Noir
Millésime 2018
Alcool 13°
Accord Bœuf, Côte de bœuf, Canard

Note moyenne de ses vins sur 1 avis

Olivier Cantet
olivier cantet
Avis laissé le

Un régal. Soyeux et puissant. Les fruits rouges sont la avec une note acidulé . Une grande finesse en fond de bouche.

Olivier Cantet recommande ce vin  -  Excellent rapport qualité-prix

La Bourgogne

Passionnante, déroutante, flippante, surprenante… la Bourgogne est complexe, on ne va pas vous dire le contraire. Côté cépage pourtant, c'est simple : pinot noir (et un petit peu de gamay) pour les rouges, chardonnay ou aligoté pour les blancs. Mais ce qui fait la particularité de la Bourgogne, ce sont ses minuscules terroirs : dès 1098, les moines se sont mis en tête de classifier les parcelles de vignes en fonction de leur emplacement, du sol, du sous-sol, de l'exposition, du micro-climat.

Un casse-tête néanmoins utile et pertinent qui explique, qu'à quelques mètres près, les mêmes appellations ne produisent pas les mêmes vins… Alors forcément, dans le verre, on est souvent perdu. Pour apprivoiser la Bourgogne, il faut donc être patient, bien conseillé et tomber sur les bons domaines. Mais franchement, ça vaut le coup ! Ne focalisez pas forcément sur les 33 Grands Crus (situés principalement en Côte de Beaune et de Nuits, ils sont parfois hors de prix ou tout simplement introuvables), mais partez plutôt à la conquête des appellations moins guindées. On pense par exemple à Pernand-Vergelesses ou Saint-Aubin, aux terroirs de Vézelay ou Irancy, aux Maranges ou à Montagny ou encore Rully ou Saint-Véran. Vous serez agréablement surpris, notamment par le rapport qualité-prix.