Userimageetre

Edward Jalat-Dehen

Brasserie de l'Etre - Paris

L’ÊTRE à avoir.

Les grandes idées naissent (presque) toujours sur le zinc. Souvent elles s’évanouissent dans la nature, le jour venu, lorsque l’alcool et les idées folles s’évaporent. Dans de rares cas, elles refont surface, plus sûres d’elles que jamais et s’invitent dans la réalité. L’idée devient projet, le projet prend vie, et la vie retrouve du sens. « Être ou ne pas être brasseur ? » La question a jailli plus d’une fois au coin du bar d’Edward.

Avec un de ses amis et clients Marc, ils s’inventent une vie pleine de houblon, inspirée par les micro-brasseries du Nord de l’Amérique. Et rêvent de déguster une put*** de bonne bière parisienne, entièrement brassée à Paris, par des Parisiens amoureux de Paris. Alors, ils se renseignent, ils ouvrent des bouquins, dévorent « La bière pour les nuls, deuxième édition » (ça c’est pas vrai), fouinent sur le net pour comprendre et apprendre. Ils font des essais, d’abord discrètement dans leur salle de bain, mais comme ce n’est pas non plus hyper pratique, ils dégotent un petit local place des Innocents à Paname (tout près des Halles). Après un an et demi, enfermés dans leur local artisanal, ils se réveillent un beau matin en se disant « Let’s go ! C’est vraiment ça qu’on veut faire, c’est notre nouveau taff ». Heuuu bon ok, youpi c’est chouette, mais si des associés pouvaient rejoindre l’aventure ce serait vraiment top. Grâce à leur connexion dans l’underground parigot, Loïc et Edward trouvent des copains qui tiennent la route et même un business angel prêt à adopter les p’tits brasseurs des Halles.

Les brasseurs du 19ème.

Résultat, il y a presque un an, en juin 2015 exactement, la Brasserie de l’Être voit officiellement le jour. Les deux acolytes fabriquent et dorlotent désormais leurs breuvages dans le 19ème, sans aucun additif technique (seul le PH de l’eau de Paris est légèrement rectifié) : depuis un an, 800 hectolitres de Salamandra, de Cerberus, d’Oliphant Jérakine et de Sphinx, la petite dernière, ont envahi la ville. « Ce que nous recherchons c’est l’équilibre : on veut sortir des bières fines et délicates, capables de s’inviter à table. Avec toujours en tête l’équation goût – texture – plaisir, pour faire les meilleures bières possibles ». Et puis une fois par trimestre, les brasseurs dégainent leur « bière coopérative » imaginée avec des cavistes du quartier, des potes du métier ou des gens inspirés. 1000 litres pour sortir des sentiers battus et expérimenter de nouvelles recettes. Si aujourd’hui, la Brasserie de l’Être travaille des houblons d’Alsace et du malt bio de Champagne, elle aimerait, dans l’idéal, faire revivre pleinement le terroir parisien avec des céréales et des plantes issues de la capitale. Pour jouer la carte locavore bien sûr, mais surtout pour donner à ses bières une typicité singulière, une vraie identité parisienne, assumée, revendiquée et défendue. Ils cogitent pour installer un malteur au cœur de Paris et même pourquoi pas faire pousser du houblon sur des toits, dans des jardins partagés ou ailleurs… En attendant que leur doux rêve se réalise (ceci dit, on leur fait confiance, ils sont du genre obstiné), les bières « vivantes et conscientes » de la Brasserie de l’Être s’invitent déjà sur les tables des restos étoilés et dans les les plus belles épiceries parisiennes. Ils nous font le plaisir de débarquer sur Wine Republik, profitez-en les gens !

 

{{reco.login.toLowerCase()}}

{{follower.login.toLowerCase()}}

Ses photos

Note moyenne de ses vins sur 13 avis

Laurent Ghio
laurent ghio
Avis laissé le sur le vin : Coffret_12_Bouteilles_Brasserie_de_l_Etre

Il y en a pour tous les goûts de la légère à la plus forte, il faut essayer. Entre amis, on passe une bonne soirée, c'était fun!

Laurent Ghio recommande ce vin
Claire Brachet
claire brachet
Claire Brachet
claire brachet
Benjamin Albarede
benjamin albarede
Avis laissé le sur le vin : oliphant-jerakine-33-brasserie-de-letre

Une amertume magnifique et très subtil, vraiment excellent et original

Benjamin Albarede recommande ce vin  -  Excellent rapport qualité-prix
Baptiste Gillard
baptiste gillard
Baptiste Gillard
baptiste gillard
Baptiste Gillard
baptiste gillard
Avis laissé le sur le vin : sphinx-brasserie-de-letre

Baptiste Gillard recommande ce vin  -  Excellent rapport qualité-prix
Baptiste Gillard
baptiste gillard
Baptiste Gillard
baptiste gillard
Baptiste Gillard
baptiste gillard
Baptiste Gillard
baptiste gillard
Arnaud Legay
arnaud legay
Avis laissé le sur le vin : salamandra-brasserie-de-letre

une délicieuse biere parfumée

Arnaud Legay recommande ce vin  -  Excellent rapport qualité-prix
Baptiste Gillard
baptiste gillard

Paris

Très bien, on vous l’accorde Paris n'est pas un terroir à proprement parlé, en tout cas pas au sens habituel, on ne peut pas vraiment qualifier son sol et son climat d’identitaire, quoique…à y regarder de plus près, les pavés et la grisaille de la capitale sont une véritable signature. L’originalité de ce terroir n’est donc ni agricole, ni rurale mais totalement culturelle.

Il tire sa personnalité et sa singularité de la diversité des influences dont il regorge, de son histoire et de son dynamisme. Tant de cultures se sont mélangées, apportant avec elles une partie de leur identité faisant de Paris un lieu de création à l'imaginaire infinie, au passé inspirant et au futur plein de promesses. Il n’est donc pas étonnant de voir au sein de ce magma culturel et bétonneux, fleurir micro-brasseries et distilleries, qui puisent dans les racines de la capitale, l’inspiration nécessiare à leurs créations.