Macon Fuissé 2015 - Auvigue

11.1

0.0
0
avis

Acheter
groupé
0187_Auvigue - Macon-fuisse.jpg

Bourgogne - Mâcon Fuissé - blanc - 75 cl

Cette appellation produite en faible quantité sur le village de Fuissé, exprime tout le charme d’un Chardonnay minéral, rond, puissant et souple pouvant accompagner parfaitement un poisson cuisiné.

Proposé par :


Au pied de la Roche Solutré, Jean-Pierre, Michel et Sylvain Auvigue font prendre de la hauteur au Mâconnais. Dans ce terroir qui reste à découvrir, ils ont dessiné une palette de vins blancs qui nous emmène de Pouilly à Mâcon en passant par Saint-Véran. Un seul cépage, mais une infinité de messages. Grâce à une approche millimétrée, les petites cuvées parcellaires se lâchent : elles s’expriment sans complexe, se dévoilent sans tabou, prennent la parole avec ferveur. Une découverte.


Nos garanties :

Shipping Satisfait ou remboursé, nous prenons en charge le retour
Shipping Un prix juste, ce sont les vignerons qui fixent les prix
Shipping Livré chez vous en moins d'une semaine

{{reco.login.toLowerCase()}}

{{sale.login.toLowerCase()}}

Fiche Descriptive

Origine : Vignes plantées sur les hauteurs du village de Fuissé. Sol : Roches sédimentaires du crétacé, type argilo-calcaire. Forte concentration en calcaire Vinification : Vinifié à partir d’achats de raisins, les grappes sont pressées par presse pneumatique, après un débourbage statique pendant 12 heures. Les jus clairs sont ensuite transférés en cuves inox pour fermentation alcoolique et malolactique, sous contrôle des températures. Elevage en cuve inox jusqu’à la mise en bouteilles.

appellation Bourgogne - Mâcon Fuissé
cépages Chardonnay
millésime 2015
alcool 13°
accord Fruits de mer, Fromage

Pas d'avis

Soyez la première personne à poster un avis

La Bourgogne

Passionnante, déroutante, flippante, surprenante… la Bourgogne est complexe, on ne va pas vous dire le contraire. Côté cépage pourtant, c'est simple : pinot noir (et un petit peu de gamay) pour les rouges, chardonnay ou aligoté pour les blancs. Mais ce qui fait la particularité de la Bourgogne, ce sont ses minuscules terroirs : dès 1098, les moines se sont mis en tête de classifier les parcelles de vignes en fonction de leur emplacement, du sol, du sous-sol, de l'exposition, du micro-climat.

Un casse-tête néanmoins utile et pertinent qui explique, qu'à quelques mètres près, les mêmes appellations ne produisent pas les mêmes vins… Alors forcément, dans le verre, on est souvent perdu. Pour apprivoiser la Bourgogne, il faut donc être patient, bien conseillé et tomber sur les bons domaines. Mais franchement, ça vaut le coup ! Ne focalisez pas forcément sur les 33 Grands Crus (situés principalement en Côte de Beaune et de Nuits, ils sont parfois hors de prix ou tout simplement introuvables), mais partez plutôt à la conquête des appellations moins guindées. On pense par exemple à Pernand-Vergelesses ou Saint-Aubin, aux terroirs de Vézelay ou Irancy, aux Maranges ou à Montagny ou encore Rully ou Saint-Véran. Vous serez agréablement surpris, notamment par le rapport qualité-prix.